CRISE CLIMATIQUE : LE MOUVEMENT JÉRÔMIEN ÉMET SES PROPOSITIONS POUR SAINT-JÉRÔME

Saint-Jérôme, le 29 avril 2019. À la suite à la Semaine de la terre, le Mouvement Jérômien propose aujourd’hui un plan d’actions permettant d’agir concrètement au niveau environnemental au sein de la Ville de Saint-Jérôme. Tel que proposé par plusieurs citoyens lors des deux dernières assemblées du conseil municipal, l’adoption de la Déclaration d’Urgence Climatique (DUC), se doit d’être votée. En lien avec ce dossier, le Mouvement Jérômien propose la création d’une commission spéciale, constituée d’élus, de citoyens, de groupes communautaires et du milieu économique jérômien, ainsi qu’institutionnel sur les enjeux liés à l’urgence climatique à Saint-Jérôme.  

LA COMMISSION SPÉCIALE POURRAÎT ÉTUDIER LES QUESTIONS SUIVANTES :

  • Une réglementation visant le bannissement des sacs de plastiques à usage unique dans les commerces du territoire de Saint-Jérôme, sachant que seulement 13% de ces sacs sont récupérés, selon Recyc-Québec;
  • Évaluer la possibilité de remplacer les verres à usage unique des grands événements de la Ville de Saint-Jérôme par des verres réutilisables, à l’aide d’une consigne;
  • Les moyens pris par la Ville de Saint-Jérôme afin de lutter contre l’étalement urbain et pour conserver les boisés et milieux humides restants sur son territoire;
  • Des projets et actions visant le verdissement de la ville par des projets d’agriculture urbaine, de lutte aux îlots de chaleur dans les quartiers et grandes artères de la Ville;
  • Développer des projets visant à accroître l’accessibilité au transport collectif sur le territoire jérômien, ainsi que de développer des infrastructures permettant le transport actif.

PARTICIPATION CITOYENNE

La proposition du Mouvement Jérômien permet à la Ville de Saint-Jérôme de répondre à l’urgence climatique, tout en consultant ses citoyenNEs et la société civile. « Comme capitale régionale, Saint-Jérôme se doit d’avoir du leadership sur la question environnementale. L’administration actuelle a l’opportunité, en adoptant la DUC, de pouvoir bâtir une vision avec l’aide de la communauté. C’est avec une concertation de l’ensemble des acteurs de notre communauté que nous pourrons procéder à des changements bénéfiques pour notre environnement », note Marc-Olivier Neveu, co porte-parole du Mouvement Jérômien. « Il n’est pas anodin qu’une ville comme Saint-Jérôme se doit de faire de la densification urbaine une priorité. L’étalement de notre territoire sur des boisés défrichés afin de loger de nouveaux occupants n’est pas la meilleure solution pour continuer de développer notre ville. Il faut donc une vision globale, un projet qui portera le développement de Saint-Jérôme, tout en préservant l’environnement, avec les valeurs incarnées par la DUC. », ajoute Simon Lynch, également co porte-parole de cette formation politique. Rappelons que les élus municipaux de Saint-Jérôme devaient donner suite à la demande de citoyens concernant la DUC, mais que cela a finalement été reporté à la prochaine séance.