ALAIN LANGOIS

Candidat dans Domaine Parent - Seigneurie-Dumont - Quartier Notre-Dame - Quartier Montmartre (district 4)

Alain Langlois - Mouvement Jérômien

Alain Langlois est un commerçant jérômien, né à Montréal en 1962. Il déménage de St-Hippolyte à St- Jérôme en 1974, lorsque ses parents achètent un dépanneur sur la rue Fournier. Après avoir fait son secondaire à St- Jérôme, il devient militaire en 1979. Il quitte ensuite l’armée pour opérer pendant sept ans un casse-croûte rue Vaillancourt. Devenu travailleur de la construction, il rachète le dépanneur de ses parents en 1990, puis son premier quadruplex en 1992.

Ayant sa bosse des affaires, Alain Langlois innove en 1997, avec un tout nouveau concept de dépanneur spécialisé dans la vente de la bière (La Porte des Bières). Il vend son commerce en 2002, se consacre par la suite à l’investissement immobilier et retourne sur les bancs d’école au cégep en gestion comptable et coordination en milieu de travail.

Attentif à la politique municipale depuis l’époque du maire Bernard Parent, il se joint en 2005 à Action St-Jérôme. Candidat défait en 2009, il participe à transformer ce parti qui devient Vision St-Jérôme en 2010, et remporte une élection partielle en mars 2011 par 76% des voix. Mais en février 2013, rien ne va plus avec le candidat à la mairie Stéphane Maher, et il remet sa démission.

Pourquoi un retour en politique ?

Après une pause salutaire de huit ans, Alain Langlois souhaite maintenant partager son expérience avec les candidat.es du Mouvement Jérômien, car l’avenir des générations futures lui tient à cœur. Il croit sincèrement qu’il peut de nouveau contribuer à améliorer son district et sa ville, pour une harmonisation du développement et la recherche d’une nouvelle vocation pour
St-Jérôme (Ex. : Tourisme).

Alain Langlois et sa conjointe sont mariés depuis 42 ans. Le couple a un fils et trois petites filles, des jumelles de 13 ans et leur grande sœur de 14 ans.

Sa rencontre avec le candidat à la mairie Marc-Olivier Neveu a été déterminante. Partageant les mêmes objectifs, Alain Langlois se joint au Mouvement Jérômien pour faire de St-Jérôme, une ville à l’échelle humaine.