TRANSPORT EN COMMUN

Le Mouvement Jérômien déçu par la fin de la gratuité universelle

Le nouveau chef du parti Mouvement Jérômien Rémi Barbeau se dit déçu par la modification de la gratuité du transport en commun par le conseil municipal de Saint-Jérôme. « Nous pensons que le moment est très mal choisi pour mettre fin à la totalité de la gratuité prévu au projet pilote. »

D’abord, nous sommes en pleine situation de désert alimentaire au centre-ville et l’augmentation du prix de la nourriture et le coût élevé des logements laissent peu de marge de manœuvre aux personnes démunies, aux étudiantes et étudiants et aux gens de la classe moyenne.

Le Mouvement Jérômien s'organise

« les sujets du trafic, de la vitesse, du manque de stationnement, ce sont des problèmes quotidiens. Le transport en commun, c’est le minimum pour aider à régler ces problèmes »

– Rémi Barbeau

Considérant que 31% des ménages jéromiens vivent avec un revenu de moins 40 000 $ par année, l’abolition de la gratuité signifiera des difficultés accrues pour bien des personnes, pour faire leur épicerie et leurs emplettes, pour accéder à des services de santé et services sociaux ou à leurs emplois. Cela nuira même aux jeunes de 14 à 17 ans disposés à aller sur le marché du travail pour offrir de la main d’œuvre aux entreprises locales.

D’autre part, le parti y voit un mauvais message sur le volet écologique alors que les messages d’urgence climatique se multiplient. Monsieur Barbeau mentionne « qu’il est important d’offrir des solutions pour tendre vers l’élimination de la deuxième voiture. La densification du centre-ville est une façon d’y parvenir, le transport collectif fiable et peu couteux en est un autre » .

D’ailleurs, le chef du parti se dit d’accord avec le maire lorsque celui-ci affirme que les rues de Saint-Jérôme sont victimes de l’augmentation de l’auto solo. Il ajoute que « les sujets du trafic, de la vitesse, du manque de stationnement, ce sont des problèmes quotidiens. Le transport en commun, c’est le minimum pour aider à régler ces problèmes ».

« Bien sûr, il faut que les questions de sécurité soient traitées avec toute son importance tant pour les chauffeurs que pour la clientèle » assure M. Barbeau. Nous pensons qu’il est possible de trouver des solutions réglementaires et administratives en collaboration avec le service de police.

Le Mouvement Jérômien assure qu’il suivra de très près la suite de ces décisions et demande la plus grande transparence possible sur ces enjeux. D’ailleurs, le Mouvement Jérômien s’engage à faire parti des réflexions sur les plans d’urbanisme et de mobilité durable.

Nos nouvelles récentes

Souper de financement du Mouvement Jérômien

Souper de financement du Mouvement Jérômien

Souper de financement annuelVenez nous rencontrer! Invitation au premier souper de financement du Mouvement Jérômien C’est avec beaucoup d’enthousiasme que le Parti Mouvement Jérômien convie la population à la deuxième édition de son souper de financement qui se...

Le budget 2024 : discret et peu ambitieux

Le budget 2024 : discret et peu ambitieux

Lors de sa séance du 12 décembre dernier, le conseil municipal a adopté le budget 2024 en rapidité, sans grande explication ni détail. En effet, le maire a lu la proposition d’adoption et quelques secondes plus tard, elle était adoptée. Les seuls éléments obtenus dans...