LETTRE À L'ÉDITEUR

Réaction à l'article d'infos laurentides : Saint-Jérôme est-elle réellement la ville la plus verte au pays?

Nous tenons à réagir fortement suite à la publication de l’article signé par M. Stéphane Tremblay titré :  Saint-Jérôme est-elle réellement la ville la plus verte au pays?

Tout d’abord, nous tenons à souligner deux erreurs dans les affirmations contenues dans l’article et une attaque sur la capacité ou l’intégrité des personnes élues du Mouvement Jérômien, ce qui, dans les deux cas, n’est pas acceptable.

En fait, contrairement à ce qui est mentionné, jamais les deux élus ne se sont prononcés contre le budget ni officiellement, ni officieusement.D’ailleurs, Marc-Antoine Lachance siégeait sur le comité des finances et a participé activement à la préparation du budget. Aussi, à titre de parti politique, nous avions réagi à l’adoption du budget par voie de communiqué.

Deuxièmement, toujours dans cet article, il est indiqué que c’est la première fois que les élus expriment une opinion contraire à un positionnement de l’équipe Bourcier. Pourtant, lors du vote portant sur la fin de la gratuité complète du transport en commun, les deux élus se sont prononcés contre.

Nous sommes convaincus de l’importance de l’information indépendante et professionnelle pour une démocratie saine au cœur de notre ville et de la société. Aussi, nous n’aborderons pas ici le sujet de l’opinion journalistique tout comme la recherche de la confrontation qui transparait dans cet article comme ce que nous avions relevé, lors d’un article précédent, et qui avait fait l’objet d’une intervention du chef de notre parti.

Cependant, force est de constater que notre message qui visait, d’une part, à éviter les erreurs du passé en termes d’aménagement urbain et, d’autre part, à inviter la population à participer à une consultation importante mise de l’avant, à l’unanimité, par les membres du conseil municipal pour définir notre avenir commun, s’est perdu dans l’esprit du texte soumis à la population par le biais de M. Tremblay.

Le rôle des élus est de partager, dans différents lieux de discussion, leurs opinions dans le meilleur intérêt des personnes qui les ont portés au pouvoir et cela implique des discussions courageuses et respectueuses. C’est ce que nous faisons et continuerons de faire.

Notre conception de la démocratie municipale, exprimée sur la plateforme du Mouvement Jérômien, fait place justement à la discussion et à l’ouverture.Nous avons la conviction que le partage des opinions est la meilleure façon de servir la population.

Cet esprit de démocratie ne nous empêche pas et ne nous empêchera pas de voter contre des orientations proposées au conseil municipal qui iraient, selon nous, en contradiction avec les valeurs exprimées dans notre programme électoral et surtout avec les intérêts de la population.

Nous voulons participer à l’assainissement des mœurs politiques. Rappelons-nous que la population a voté, lors de la dernière campagne électorale, pour des changements dans la façon de faire de la politique.

Le Mouvement Jérômien s'organise

Rémi Barbeau, Chef du Parti Mouvement Jérômien (à droite)

Jacques Bouchard, conseiller municipal, district 3

Marc-Antoine Lachance, conseiller municipal, district 8 (à gauche)

Hélène Sylvain, présidente du Mouvement Jérômien

Nos nouvelles récentes

Souper de financement du Mouvement Jérômien

Souper de financement du Mouvement Jérômien

Souper de financement annuelVenez nous rencontrer! Invitation au premier souper de financement du Mouvement Jérômien C’est avec beaucoup d’enthousiasme que le Parti Mouvement Jérômien convie la population à la deuxième édition de son souper de financement qui se...

Le budget 2024 : discret et peu ambitieux

Le budget 2024 : discret et peu ambitieux

Lors de sa séance du 12 décembre dernier, le conseil municipal a adopté le budget 2024 en rapidité, sans grande explication ni détail. En effet, le maire a lu la proposition d’adoption et quelques secondes plus tard, elle était adoptée. Les seuls éléments obtenus dans...

Saint-Jérôme met en danger un boisé d’arbres centenaires

Saint-Jérôme met en danger un boisé d’arbres centenaires

Saint-Jérôme adopte une première politique environnementale et un plan d’action puis, cède, quelques minutes plus tard, une forêt d’arbres centenaires à un promoteur! « C'est historique ce qui s’est passé! » de dire le chef du parti Mouvement Jérômien, Rémi Barbeau....